Version Brass Band

Chimeric Variations est une œuvre basée sur plusieurs variations du premier sujet (premières mesures de l’œuvre) et du deuxième du contre-sujet (lettre B), d’une fugue exposée du début à la lettre D. Tout au long de la pièce, j’ai placé un grand nombre d’allusions à cette fugue : un premier divertissement à la lettre D, suivi d’une deuxième exposition ; un retour du sujet en mineur à la lettre J, ainsi que sa réponse réelle à la lettre K ; quelques mesures d’un épisode à la mesure 114 ; une forme étrange du sujet à la lettre N accompagné du contre-sujet totalement altéré et répété en boucle ; deux parties conclusives sur une pédale de dominante à la lettre P et à la mesure 185 ; une tierce picarde finale typique des fugues traditionnelles.

L’œuvre est de ce fait à envisager comme une chimère : chaque partie en est très différenciée mais dans le même temps tout dépend de la même création, des deux mêmes thèmes.

Mes variations sont chimériques également dans leur atmosphère : la musique démarre de manière très ingénue. Ensuite, un cluster fondé sur les notes du thème s’élève et interrompt la fugue, comme si tout n’était qu’un rêve. Les ambiances suivantes sont énigmatiques et nostalgiques, comme si la musique souhaitait retrouver la douceur de la fugue en majeur mais devait accepter qu’il soit trop tard. Le même phénomène se déroule à la lettre O, lorsque l’atmosphère naïve est stoppée à la lettre Q par le même cluster que plus haut.


Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to dFlip 3D Flipbook Wordpress Help documentation.